Site en construction

Vous êtes ici

Histoire de l'imposture

  • Durée : 1 h
  • Belgique
  • Public adulte
  • 306 vues

Cie Mossoux-Bonté

Sous la forme de courtes séquences, une magnifique exploration des faux-semblants et des illusions. Des petites impostures sans histoire...

Cinq mannequins entrent sur scène dans la nudité la plus totale. Petit à petit, ils se vêtissent d’atours de différentes époques, depuis le XVIème siècle jusqu’aux défilés de mode actuels, faisant corps avec leur personnage. Se racontent-ils une histoire ou y croient-ils vraiment... ?
« Tout navigue sous de faux pavillons, il n’est pas un seul mot qui corresponde à la vérité... » - Kafka.

C’est fort habilement que Nicole Mossoux et Patrick Bonté s’emparent du sujet de l’Être et du Paraître. Dans Histoire de l’imposture, ils posent leur regard sur les codes vestimentaires pour dénoncer les faux-semblants et les illusions ; au miroir d’une société qui aime, de plus en plus, les effets de surface. Dans une belle scénographie en noir et blanc, ils ironisent sur l’artifice des postures sociales, des jeux de rôles, des normes conformistes qui façonnent et coulent dans des personnalités d’emprunt, aujourd’hui peut-être plus que jamais. Le temps ne fait rien à l’affaire et toute cette histoire de (im)posture est recyclable à l’infini...
Mais le spectacle évoque aussi le sentiment de ne pas être entier dans ses intentions et ses désirs, de ne pas faire corps avec soi, de se sentir constamment divisé et faisant semblant de vivre, de ne pas être à sa place et finalement d’être un imposteur…

Distribution et mentions légales

  • Conception / Mise en scène : Patrick Bonté Assisté par Céline Ohrel
  • Chorégraphie : Nicole Mossoux, Patrick Bonté
  • Interprétation : Leslie Mannès, Frauke Mariën, Sébastien Jacobs, Maxence Rey, Marco Torrice
  • Musique originale : Thomas Turine
  • Lumière : Patrick Bonté
  • Costumes : Colette Huchard Assistée par Patty Eggerickx 
  • Réalisation des costumes : Isabelle Alraud, Nalan Kosar, Catriona Petty Assistés par Marie Dohet, Pauline Miguet
  • Maquillage : Véronique Lacroix 
  • Coiffure : Fyl Sangdor 
  • Scénographie : Didier Payen 
  • Décor : Olivier Waterkeyn, Max La Roche (construction) Eugénie Obolenski (peinture) Sylvie Tevenard (couture) 
  • Production : Cie Mossoux-Bonté 
  • Coproduction : Charleroi/Danses – Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles ; La Rose des Vents, Scène nationale Lille Métropole ; Villeneuve d’Ascq ; Théâtre Paul Eluard, Scène conventionnée à Bezons
  • Soutien : Théâtre Varia à Bruxelles

Plus d'infos

  • Lieu de captation : Le Théâtre
  • Collection : Mimos 2014

Photos

Contenus associés

  • Belgique
    Cie Mossoux-Bonté

    Une atmosphère étrange entre rêve et réalité, une sorte de « rêve éveillé », un déluge de beauté visuelle et de signaux sonores…

  • Belgique
    Cie Mossoux-Bonté

    Faux-semblants, ambiguïtés, double sens, … Les Mossoux/Bonté pratiquent à merveille l’art délicat de la suggestion dans des spectacles situés à la lisière du théâtre et de la danse.

  • Belgique
    Cie Mossoux-Bonté

    Donner vie à des objets au point que leur appétit de vivre dévore le manipulateur lui-même.