Vous êtes ici

Marcher quand tout le monde dort

  • Durée : 1 h
  • France
  • Tout public
  • 89 vues

Oz Theaterland

Marcher quand tout le monde dort a une atmosphère apocalyptique.

Marcher quand tout le monde dort est une relecture du précédent spectacle de la compagnie, Les lustres de l'orgueil, qui traquait l'humain dans toutes ses étrangetés.
Écrans télé grésillant leur vacuité ou montrant des squelettes qui dansent, machines célibataires, sons mal identifiables, claviers d'ordinateurs, câbles, tuyaux, tentures blanches virevoltant dans les souffleries, les fumées et les flashs : dans cette atmosphère angoissante d'une fin de siècle dégénérant en décadence, d'étranges créatures surgissaient de chrysalides de plastique tandis que quelques curieux savants tentaient sur l'humain d'inédites expériences ou que d'autres psalmodiaient une prière incompréhensible au Dieu-Lumière.
La troupe, nourrie de rock, construit un univers abrasif et décapant vu à travers un étonnant sampling de sons et d'images.

 

Distribution et mentions légales

Mise en scène : Didier Gary
Scénographie : Francis Ramme
Création musique / son : DJ A, Frédéric Bailly, Hubert Pariso
Lumière : Jean-Louis Laforet
Films et projections : Jean-Louis Laforet, Francis Ramme
Comédiens / danseurs : Hélène Busnel, Nathalie Clouet, Didier Gary, Francoise Klein, Thierry Mathieu, Stéphane Mourges, Sébastien Vio

 

Plus d'infos

  • Lieu de captation : La Visitation
  • Collection : Mimos 2000

Contenus associés

  • France
    Oz Theaterland

    Contrairement à ce que laisse entendre son nom, La grande tuerie, est une sorte de fête foraine de la fin du XXème siècle, excitante, libre et sans tabous mais angoissée.