Vous êtes ici

Fait main

  • Durée : 50 min
  • France
  • Tout public
  • 147 vues

Théâtre Diagonale

Un spectacle-conférence sur le potentiel expressif de la main. Mano a mano…

« La main n’est que le prolongement de la sensibilité et de l’intelligence. Plus elle est souple, plus elle est obéissante ». Henri Matisse.
La main constitue la signature de l’espèce humaine et détient par rapport à d’autres parties du corps, une place privilégiée. La « main » ou plutôt « les mains » : main gauche et main droite, fonctionnellement dissymétriques et complémentaires. Elles sont tout à la fois sujet du fait artistique, objet d’étude, instrument de travail, motif iconographique, signe de l’humain et de l’altérité. Dans le théâtre, la danse, le cinéma, la photographie… dans tous les arts qui mettent en scène et « cadrent » les gestes, qui s’occupent de l’image du corps, la main constitue un matériau anthropologique fondamental.
Dans le parcours d’Esther Mollo (mime, metteure en scène et pédagogue), la main occupe une grande place et constitue un champ d’étude vaste et complexe. Or, issue du théâtre corporel, elle a constaté que les mains sont considérées comme des outils désuets ; d’où l’idée de cette conférence spectacle afin d’exposer leur formidable potentiel expressif. Des premières empreintes manuelles de la Préhistoire aux arts numériques, en passant par l’histoire du mime, elle et son complice (Olivier Lautem) partagent leurs interrogations et leurs digressions verbales, physiques, sonores et visuelles.

 

Distribution et mentions légales

Conception : Esther Mollo
Création sonore, régie : Olivier Lautem
Conception des images et du système audiovisuel interactif : Jean-Baptiste Droulers
Conseil artistique : Philippe Potier
Collaboration : Alexandra Antoine, Delphine Bretesché
Interprétation : Esther Mollo, Olivier Lautem

Crédits photos : Francis Aviet

Plus d'infos

  • Lieu de captation : Auditorium du Théâtre
  • Collection : Mimos 2018

Contenus associés

  • France
    Théâtre Diagonale

    Un spectacle contemporain avec Blanche-Neige dans le rôle de la méchante, cruelle et sa belle-mère dans le rôle de la victime… Une psyché 2.0 où l’on façonne à l’envie son image, où se font/défont les réputations…